[Busy Bottoms] Le pantalon jogging, pratique et confortable

  • Busy Bottoms [Ottobre 6/2017]

Short Description

Pantalon jogging Busy Bottom de la revue Ottobre : super  confortable et pratique avec sa ceinture élastique, ses poches latérales et sa fausse braguette, il est aussi très original grâce aux genouillères contrastantes décorées d'un point flatlock.

Details

  • Collection: Pantalon
  • Materials: Jersey en coton avec elasthanne (maille bouclée, tricot, maille jacquard))
  • Model: Busy Bottoms [Ottobre, 6/2017]
  • Ottobre

Main Features

  • Tailles : 98 à 134 cm
  • Temps nécessaire : +
  • Difficulté : +
  • Coût relatif : +
  • Tags : tissus homewear, upcycling

S’habiller facilement… Etre à l’aise… Voici les problématiques des enfants de 4 ans.

J’ai rapidement retenu ce pantalon de la revue Ottobre 6/2017 : Il m’avait l’air super confortable à porter et pratique avec sa ceinture munie d’un élastique et ses poches latérales.

 

En pleine expérimentation de la technique du flatlock, je trouvais que l’empiècement de genou en biais permettait de bien réutiliser ce point pour faire un bel ensemble avec le sweat-shirt free-style MIKA.

La revue propose de faire l’empiècement au point droit, puis de faire une surpiqûre.  Comme on est sur les genoux, je voulais que l’assemblage en flatlock soit assez résistant. J’ai donc pour cette partie, assembé d’abord au point droit puis fais un flatlock simplement décoratif. J’ai trouvé d’ailleurs que le rendu était « plus net » qu’avec le flatlock d’assemblage réalisé sur le pull.

 

➕ Les genouillères contrastantes apportent une touche originale qui rappelle la découpe du sweat MIKA. Avec du recul, j’aurais dû inverser les couleurs : La genouillère claire… c’était pas l’idée du siècle. Les enfants sont sur les genoux en permanence et c’est la première partie qui se salit.

➕ Le travail avec des blocs nécessite des morceaux de tissu assez petits au final.

➖ Comme souvent dans les revues, les explications sont pas toujours limpides sans pratique préalable.

💓 La fausse braguette : Le vêtement reste pratique pour l’enfant et on se facilite la vie en couture. Un super trompe l’oeil que j’ai choisi d’orner avec des pressions en coeur rose et un point de broderie qui imite le point flatlock.

 

Pour le tissu : j’ai puisé dans le stock que j’avais acheté chez Dresowka. J’ai utilisé un jersey en maille bouclée extensible dans les deux sens qui a une très belle tenue. Les bracelets de cheville sont dans un  sweat de T-shirt extensible – ça fonctionne bien mais il faut reconnaître que ce n’est pas aussi extensible et donc facile à mettre/enlever que le bord-côte.

💡Idées créatives à retenir pour d’autres projets  :

  • Les pressions Kam : couleurs et formes intéressantes pour se démarquer.
  • Les points de broderie : imite le flatlock. Parfait trompe l’oeil pour la fausse braguette.
  • Le flatlock : cette technique d’assemblage fonctionne particulèrement bien avec les tissus sweat. Elle peut apporter une touche unique au vêtement et permet de réutiliser jusqu’au bout les dernières chutes. Envie d’en savoir plus ? Retrouvez l‘article complet à ce sujet sur le blog d’exploration !